Association tawaya pour le developpement et la communication

Le village de R’bat bénéficie d’une situation exceptionnelle, dans un site protégé et à l’écart de la route dans la vallée des Ait Bouguemez, située à 250 km de Marrakech, et à 80 km d'Azilal au cœur du Haut Atlas Central à 1935 m d’altitude. L’environnement est sauvage et préservé avec la vie traditionnelle d’un village berbère (culture et élevage de moutons et de chèvres, agriculture vivrière). La vallée compte 30 villages. Le village de R’bat, qui comptent 800 personnes, est situé au fond de la partie droite de la vallée et n’est pas encore desservi par la route goudronnée (seule une piste carrossable y mène). Les familles sont nombreuses et les conditions de vie précaires.

L’association a été fondée pour aider au développement et aider les villageois à trouver de nouvelles sources de revenus pour améliorer le quotidien de leurs familles. Les besoins sont criants et nombreux car de nombreux ménages vivent à l’extrême limite de la pauvreté. Chaque hiver est un défi et un combat pour nourrir correctement sa famille et la maintenir en bonne santé et au chaud. Tawaya souhaite contribuer à ce développement sur tous les fronts : santé, éducation, architecture, équipements collectifs, formation à de nouveaux métiers, amélioration des techniques existantes, tout en préservant l’environnement et le patrimoine culturel exceptionnel que constitue la vallée des Ait Bougumez (site d’une grande beauté, réservoir d’eau et de terres agricoles, architecture de pisé)

 

L’association, créée au mois de mars 2006, a déjà mené d’importantes actions au village. L’apparition de l’eau potable dans la majorité des foyers, la création d’autres secteurs d’activité tels que l’apiculture ou encore la construction d’un centre pour enfants ont conduit à faciliter le quotidien de nombreuses familles. De plus, les membres de l’association tentent de proposer des solutions en accord avec les principes de développement durable. Premièrement, des conteneurs ont été placés à plusieurs endroits du village afin de récolter et brûler les déchets des habitants. Par ailleurs, en collaboration avec l’association Terre et Humanisme, des formations à l’agriculture biologique ont été proposées aux villageois. L’association a aussi souhaité favoriser la préservation de l’habitat traditionnel en pisé dans le village, en sensibilisant les villageois aux inconvénients des nouveaux matériaux de construction (peu isolants, moins économes, etc.).

 

Le dernier projet en cours concerne la création d’une coopérative pour femmes visant à développer l’activité économique du village tout en permettant aux femmes de s’autonomiser. Pour le moment, ce projet est en attente de financement. Les habitants sont très motivés à l’idée de partager leur savoir-faire.

L’association Tawaya intègre donc dans sa démarche plusieurs objectifs tels que le développement économique du village, d’une façon pensée et raisonnée (mise en place de nouvelles activités, proposition d’un tourisme solidaire, etc.), la mise en valeur du village et de son patrimoine (circuits touristiques, site de bivouac près de la source du village), et le développement d’activités culturelles (notamment pour les enfants). Depuis 2012, l’association accorde une grande importance aux échanges extérieurs en accueillant régulièrement des stagiaires, scouts et groupes de randonneurs et en favorisant la mise en place de partenariats.